26 août 2018

Le Somnambule

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Salem aleykoum / Bonjour ! :)

Avant de commencer, je tenais à vous dire que oui, je continue à cuisiner et oui je vais continuer à partager des recettes, mais en ce moment, je profite encore de quelques jours de vacances... Alors, avant la reprise du rythme effréné de l'année scolaire.... Lectureeeeeeee et évasion :)

somnambule

Le Somnambule

de Sebastian Fitzek

4e de couv : "Peut-on avoir tenté d'assassiner sa femme sans en conserver le moindre souvenir ?"
Enfant, Leo Nader était victime de crises de somnambulisme. Si intenses, qu’on l’avait contraint à consulter un psychiatre, le Dr Volwarth.
Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que son épouse a été agressée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter.
Il tente de la retenir, mais elle s'enfuit. Leo, qui se croit coupable, décide de retourner voir son psy. Ce qu'il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu'il pouvait imaginer...

Mon avis : Ce bouqin est flippant !!!!! :) Au début, on commence et on comprend que Léo (le personnage principal) s'endort, puis qu'il est victime de somnambulisme. Seulement, à un moment, on est perturbé : rêve ou réalité ??!! Ca devient flippant... Doit-il se laisser aller au sommeil... Ou pas ? Qui est-il vraiment ? Que se passe t-il ? Bref, j'ai vraiment flippé !!!! Le livre est vraiment bien écrit. Le protagoniste passe par un état d'éveil, un état second puis un état troisième. Bref, l'intrigue est surprenante et vraiment palpitante. Pour ma part, j'aime lire ce genre de livre, mais je serais incapable de regarder la version cinématographique... Mon coeur est incapable de résister au stress d'un écran alors qu'avec un livre, c'est différent... Bienvenue dans le monde du sommeil.... Et bon courage ! :)

Ma note : 4/5 

Posté par Delices-de-Tunis à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 août 2018

3096 Jours

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

3096

3096 Jours

de Natascha Kampusch

4e de couv : Natascha Kampusch a vécu le pire : le 2 mars 1998, à l'âge de 10 ans, elle est enlevée sur le chemin de l'école. Pendant 3096 jours, huit ans et demi, son bourreau, Wolfgang priklopil, la garde prisonnière dans une cave d'environ 5 m², près de Vienne.
En août 2006, elle parvient à s'enfuir par ses propre moyens. Priklopil se suicide le jour même. Dans ce récit boulversant, Natascha Kampusch révèle les circonstances de son enlèvement, le quotidien de sa captivité, sa terrible relation avec son ravisseur et la façon dont elle a réussi à survivre à cet enfer.
Le témoignage unique d'une traversée de l'inimaginable par une jeune femme qui ne s'est jamais laissée briser.

Mon avis : C'est une des premières fois, de mémoire, que je lis ce genre de livre. Tout simplement parce que je préfère les romans... S'imaginer que la personne qui vous raconte cette histoire l'a réellement vécu est troublant et j'ai d'abord pensé que je ne pourrai pas le lire en entier. Et puis, je me suis finalement lancée...

Les 10 premières pages sont, selon moi, un peu confuses. J'ai eu du mal à comprendre. Elle y parle de son enfance et je trouve que c'est un peu embrouillant, des bribes de souvenirs. Puis, la chronologie des évènements se met en place depuis avant sa naissance jusqu'à ses 10 ans et devient claire, on y découvre un personnage qui a eu une enfance simple, mais pas toujours heureuse. Une jeune fille très mature et très forte... C'est d'ailleurs ce qui lui a permis, entre autre, de survivre à son calvaire. Puis vient le récit de l'enlèvement...

Je crois que je m'attendais à des descriptions de scènes de violence et c'est ce qui me faisait un peu peur. Finalement, elle met beaucoup plus en avant le côté psychologique et la façon dont elle s'est attachée malgré elle à cet homme pour mieux se prémunir de lui. Elle y parle d'ailleurs du fameux syndrome de Stockholm qui n'a, au final, selon elle, aucun rapport avec ce que nous expliquent les médias. Bref, on en retient tout de même de la violence, mais aussi de la force d'esprit. C'est incroyable de constater jusqu'où peut aller notre esprit pour s'en sortir. Elle révèle aussi de grosses erreurs policières... On remarque que la police avait reçu un témoignage crucial qu'il n'a jamais pris en compte.... Bref, au final, une grande leçon de vie...

Ma note : Aucune note cette fois-ci puique c'est une autobiographie grave qui, selon moi, ne peut être notée

Posté par Delices-de-Tunis à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 août 2018

La Jeune Fille et la Nuit

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

musso

La jeune fille et la nuit

de Guillaume Musso

4e de couv : "Un campus prestigieux figé sous la neige. Trois amis liés par un secret tragique. Une jeune fille emportée par la nuit.

Côte d'Azur - Hiver 1992 : Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de beige, Vinca Rockwell, 19 ans, l'une des plus brillantes élèves de classes prépas, s'enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, " l'amour est tout ou il n'est rien ". Personne ne la reverra jamais.

Côte d'Azur – Printemps 2017 : Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de V inca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d'une réunion d'anciens élèves. Vingt - cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l'on doit entièrement détruire aujourd'hui pour construire un autre bâtiment. Dès lors, plus rien ne s'oppose à ce qu'éclate la vérité

Mon avis : Ahhhhhhhhh MUSSO !!!!! Mon écrivain favori !!! Je suis fan number 1 de ses livres !!!!! J'en ai déj lu quelques uns et chacun d'eux m'a bluffé donc autant vous dire que je suis toute acquise à sa cause ;). Le seul souci, c'est que, quand un auteur place la barre aussi haute, on se dit qu'il n'y arrivera pas pour chacun de ses romans et pourtant, jusque là, je trouve qu'il gère carrément bien !! :) Son livre est super agréable à lire. Un peu comme si vous glissiez le long d'un fleuve... Les mots s'enchaînent sans jamais nous lasser, les descriptions sont précises et agréables sans être lourdes et pénibles à lire. En plus de tout cela, il arrive à capter notre attention en parsemant çà et là de nouveaux indices et en nous entrainant dans une histoire truffée de secrets auxquels on ne s'attend jamais !!!! Dans son livre, l'auteur utilise le "je" et le narrateur est un romancier natif d'Antibes... Tout comme Musso lui-même... Bref, j'ai aimé chacun de ses personnages, le style fluide de son écriture, l'intrigue etc. Si vous n'avez jamais lu de Musso, je ne peux que vous le conseiller. Franchement, il m'a donné encore plus envie de lire (et pas seulement ses romans) !!! Son personnage principal est un romancier qui "s'évade" par la lecture et c'est exactement ce que je ressens quand je lis, mais la façon dont il le décrit.... Je suis bluffée, conquise.... Jusquau bout de ce livre, vous serez surpris(e) ! Croyez-moi :)

Non mais sérieusement, vous devez lire ce livre.... Même si l'histoire en soi n'est pas drôle, j'ai parfois pouffée de rire car ses mots sont justes et parfaitement choisis. C'est vraiment de l'art et le reflet de son habileté à manier les mots ! ;)

Ma note : 5+/5 (seulement 5, ce n'était pas suffisant ^^)

Posté par Delices-de-Tunis à 15:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]